Visite du ministre Laurent Fabius placée sous le signe du dialogue [ar]

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, est arrivé le 15 juillet à Alger pour sa première visite officielle dans un pays arabe et maghrébin. Il a été reçu par le Président Bouteflika et a animé une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien, M. Medelci, lors de laquelle il a affirmé que le premier objectif de son déplacement était de « donner un nouvel élan dans les relations entre l’Algérie et la France » en précisant que ses trois mots d’ordre étaient « objectivité », « proximité » et « amitié ».

Il a profité de cette visite pour dialoguer avec les acteurs économiques français ainsi qu’avec de jeunes algériens à l’Institut français d’Alger.

Tous les sujets étaient abordés avec franchise et avec une réelle volonté de part et d’autre de concrétiser le partenariat d’exception : sur le Mali, il a tenu à souligner que les divergences rapportées par la presse sont erronées, « il n’y a pas de contradictions dans les positions de nos deux pays ». Il a aussi relevé l’existence d’un « mouvement terroriste très dangereux représentant une menace régionale et internationale qui doit être réglée de la manière qu’il faut ».

S’agissant de la reconnaissance des crimes coloniaux de la France, il a mis en exergue les « messages apaisés » des deux chefs d’Etat. Quant à l’accord de défense signé en 2008, il a déclaré qu’il sera ratifié dans les prochaines semaines.

Sur le plan des relations économiques, le Ministre estime que les dossiers sont en bonne voie, cependant il y reste encore « des progrès à faire » en matière de circulation des personnes pour laquelle il est prévu le déplacement prochain du Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls .

JPEG - 13.3 ko
JPEG - 19 ko
JPEG - 14.6 ko
JPEG - 26.4 ko
JPEG - 22.1 ko
JPEG - 23.5 ko
JPEG - 23.4 ko
JPEG - 24.2 ko

publié le 02/03/2014

haut de la page