Visite d’études de l’INHESJ [ar]

Visite d’études de l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ)
Alger – Oran / 23 au 26 mai 2016

Dans le cadre d’une coopération étroite avec la Direction Générale de la Sûreté Nationale algérienne, les auditeurs de la 27ème promotion « sécurité-justice » de l’INHESJ ont effectué leur premier voyage d’études hors d’Europe en Algérie. Cet institut, créé en 2009, est un établissement public national placé sous la tutelle du Premier ministre qui accueille chaque année des hauts responsables des secteurs public et privé versés dans les questions de sécurité et de justice. Parmi les 120 auditeurs, 9 sont Algériens.

Consacrée à la modernisation de la police, la première séquence de cette visite d’études, le 23 mai, s’est déroulée en présence du ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales, M. Noureddine Bedoui, du Directeur Général de la Sûreté Nationale, M. Abdelghani Hamel et de l’ambassadeur de France en Algérie, M. Bernard Emié, qui a salué la richesse du programme de la semaine.

Cette visite, dont le programme a consisté en conférences, visites de sites et entretiens à Alger et à Oran, marque un pas supplémentaire dans la coopération entre la France et l’Algérie en matière de sécurité et de justice.

Sur le plan institutionnel, les ministères de l’Intérieur et des Collectivités Locales et de la Justice ont été au cœur des débats, de même que l’évolution et les stratégies majeures de la Sûreté Nationale, de la Gendarmerie Nationale et de la Protection Civile.

Les thèmes de la lutte contre le terrorisme et de la déradicalisation, domaines dans lesquels l’Algérie a acquis une expérience reconnue, ont fait l’objet d’échanges particulièrement nourris.

Pour reprendre les mots de l’ambassadeur de France en Algérie, M. Bernard Emié, cet événement témoigne du caractère « stratégique » et « majeur » de nos partenariats de gouvernance, de justice et de sécurité intérieure, qui connaissent un essor spectaculaire tant dans leurs aspects institutionnels et techniques que dans leurs applications opérationnelles. A l’heure où des menaces comme le terrorisme ou la criminalité organisée s’intensifient de part et d’autre de la Méditerranée, la coopération entre Paris et Alger tient une place centrale.

Pour découvrir le discours de l’Ambassadeur Bernard Emié cliquez ici.

JPEG

publié le 31/05/2016

haut de la page