Une coopération qui roule [ar]

Entretien avec Pierre Mongin, PDG de la RATP

PNG

Vous dirigez la RATP, chargée depuis plus de 60 ans de l’exploitation d’une partie des transports en commun de la région parisienne. Pensez-vous que le succès de la RATP soit transposable en Algérie ?

Nos succès sont dus à notre fiabilité et qualité de service, sans oublier notre capacité d’innovation et de proposition. Notre organisation d’entreprise intégrée alliant métiers de l’exploitation, de l’ingénierie et de la maintenance y contribue aussi. Ces facteurs sont nos atouts en Algérie : un métro avec une remarquable ponctualité (99.8%), conforme aux attentes de notre client, l’EMA, une capacité à mettre en service et exploiter plusieurs lignes de tramway sur tout le territoire, à anticiper leurs prolongements et à créer des synergies.
Vous avez accompagné en Algérie il y a quelques semaines le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Quel bilan faites-vous de l’exploitation des lignes d’Alger, Constantine et Oran ? La RATP travaille-t-elle en partenariat avec des entreprises algériennes ?

Le bilan va se résumer en 2 mots : respect total de notre contrat, c’est-à-dire opérer quotidiennement métro et tramways de manière fiable, ponctuelle, avec du personnel hautement qualifié. Oui, nous travaillons avec des partenaires algériens dans la gestion des tramways puisque nous avons une société commune avec ETUSA et EMA, et nous avons également créé des emplois indirects avec la sous-traitance de prestations à des entreprises de nettoyage, gardiennage ou de transport de personnel.

La RATP contribue-t-elle à l’emploi en Algérie et à la formation de la main d’œuvre algérienne ?

Oui, les 3 lignes de tramway et le métro d’Alger que nous gérons ont contribué à la création de plus de 2500 emplois directs hautement qualifiés dont 98 % de nationalité algérienne. Comme je l’ai rappelé au Ministre des Transports, nous allons ouvrir à Alger un Centre de formation aux métiers du transport pour former de jeunes Algériens à tous les métiers de l’exploitation et de la maintenance : le transfert de technologie fait partie de nos engagements envers l’Algérie.

publié le 05/03/2014

haut de la page