Stations : Exposition photos des gares du pourtour méditerranéen [ar]

PNG
1e

« Les gares sont des lieux de passage, d’attente, de départ, de mouvement et d’état stationnaire. Tout ceci est source d’inspiration, de contemplation, de création »
Patrick Tourneboeuf

Stations est une exposition de photographies de Patrick Tournebœuf que les voyageurs de la Gare de Lyon découvrent sur le chemin qui les mène vers les gares Méditerranéennes.
Elle fait partie du programme du festival Photomed qui a lieu à Sanary, entre Marseille et Toulon.PhotoMed, est un festival de photographie méditerranéenne, qui présente plus de 20 expositions, réparties entre Sanary-sur-Mer, l’île de Bendor et l’Hôtel des Arts de Toulon. Il propose une programmation variée de photographes méditerranéens, dont Arslane Bestaoui de Tlemcen avec une exposition sur les habitantes de Sidi El Houari.

Coproduite par l’Institut Français d’Algérie, le festival Photomed et Gares & Connexions, et en collaboration avec la SNTF, l’exposition Stations présente un inventaire visuel des gares qui s’égrènent sur la Côte française ainsi que des images de la gare d’Oran, première représentante des gares du pourtour méditerranéen hors de France.

Descendant du premier chef de gare de Cette (devenue Sète en 1927), personne ne pouvait mieux que Patrick Tourneboeuf réaliser le travail de commande consistant à offrir un nouveau regard sur les gares méditerranéennes françaises en rendant hommage à son trisaïeul.
Après deux ans de prises de vue, de Cerbère à Monaco, mais aussi à Oran pendant la semaine photo de l’Institut Français d’Oran en février de cette année, Patrick Tourneboeuf expose ses photographies de ces gares, lieux de rencontres et de transit où le temps et l’espace prennent une épaisseur particulière. Car si le bateau est le plus souvent associé à la mobilité en Méditerranée, le train joue un rôle fondamental dans les déplacements de chacun au quotidien.
En révélant la personnalité propre de chacune de ces gares chargées de vie, d’émotions et d’histoire(s), le photographe nous invite à mieux apprécier la singularité de ces lieux que nous habitons tous, et nous interroge sur les rapports multiples que nous entretenons avec ces gares que fréquentons tous ceux qui voyagent.

En présence du commissaire d’exposition et directeur du festival PHOTOMED Philippe Sérénon, et du photographe Patrick Tournebœuf.

PNG

publié le 16/06/2014

haut de la page