Participation française à la 19ème édition du SILA : Des moments « fantastiques » [ar]

Une fois de plus, la France était cette année au rendez-vous du salon international du livre d’Alger, avec une série de manifestations organisées spécialement pour l’occasion.

Des animations exceptionnelles

L’institut français n’a pas ménagé sa peine pour assurer une participation française de qualité au SILA. Au menu : des signatures d’auteurs renommés comme la romancière Maïssa Bey, l’universitaires Guy Dugas et le photographe Armand Vial, des conférences comme celle de Gilles Kepel, grand spécialiste du monde musulman. Mais aussi un accompagnement personnalisé pour tous les passionnés de culture française : des aides à l’orientation avec une présence de conseillers Campus France, des mini-cours de français avec chaque jour des inscriptions gratuites à la clé, ainsi qu’une présentation de la médiathèque numérique et du bureau du livre de l’IFA.

TV5 Monde, qui ne manque aucune édition du SILA, a consacré à l’événement une émission spéciale de Maghreb Orient Express présentée par l’animateur-vedette Mohamed Kaci.

PNG

Deuxième concours de la nouvelle fantastique

Un moment particulièrement fort du salon : le lancement de la deuxième édition du prix de la nouvelle fantastique de langue française, parrainée cette année par la talentueuse Maïssa Bey.

Créé par l’Institut français d’Algérie l’année dernière, le concours a pour vocation d’encourager la créativité littéraire et de récompenser les auteurs les plus audacieux. Un thème différent est retenu pour chaque édition. En 2015, les écrivains en herbe plancheront sur la thématique des « climats ».

En guise de récompense, les dix meilleurs auteurs sont publiés par Média Plus, la célèbre maison d’édition constantinoise de Saïd Yacine Hannachi. Une personnalité de marque qui s’est vu remettre en novembre par l’Ambassadeur de France Bernard Emié les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres.

publié le 16/12/2014

haut de la page