Le regard de… Jean-Louis Levet [ar]

Haut Responsable à la coopération technologique et industrielle franco-algérienne

« Une grande alliance en devenir »

Binatna 4 - Automne 2013

JPEG

"Nous sommes impatients de travailler avec vous » ; « nous avons besoin de votre appui technique, ici les besoins sont immenses » ; « résolvons ensemble les problèmes qui peuvent parfois être source de découragement ». Voici les trois messages principaux que les entrepreneurs algériens que j’ai rencontrés m’ont adressés, tout au long de ma récente mission dans les villes de l’Est algérien : Bordj Bou Arreridj, Sétif, Constantine, Annaba, Guelma.

Aller à leur rencontre, les écouter, débattre avec eux, au cœur de cités en mouvement. A la tête de ces entreprises familiales aux activités multiples, une génération d’entrepreneurs anticipe déjà sa succession en formant ses enfants dans les écoles d’ingénieurs et les universités, en inscrivant la croissance des entreprises dans la durée, avec volonté et lucidité sur les problèmes à résoudre et dont le plus stratégique concerne la formation des ressources humaines et la montée en qualification de son environnement économique et social.

Nos deux pays sont confrontés à des défis énormes liés à la croissance et l’emploi. Nos deux pays ont des intérêts communs : contribuer à construire une Méditerranée occidentale intégrée et prospère, tisser des liens étroits entre l’Europe et l’Afrique. Nos deux pays ont des atouts complémentaires et en particulier la spécialisation industrielle de la France très proche de la nature des grands besoins de la société algérienne. Sans oublier plusieurs millions de Franco-Algériens qui de fait rapprochent les deux nations, un cas unique dans l’économie mondiale.

Construire ensemble des projets de partenariats comme autant de cas d’exemplarité, dans la formation professionnelle au service du développement industriel, pour un environnement technique et technologique favorable au développement des entreprises, dans des co-investissements productifs, tant en Algérie qu’en France : trois priorités que nous mettons en œuvre aujourd’hui, dans la perspective du prochain Comité mixte économique franco-algérien de fin d’année.

PNG

publié le 11/03/2014

haut de la page