Remise des lettres de créances de M. André Parant [ar]

Je viens d’être reçu par S.E. le Président Abdelaziz Bouteflika, auquel j’ai remis les lettres m’accréditant en qualité d’Ambassadeur de la République Française auprès de la République Algérienne Démocratique et Populaire.

Comme je l’ai dit au Président Bouteflika, représenter la France en Algérie est à la fois un grand honneur et une lourde responsabilité.

En effet, la relation entre nos deux pays ne se compare à aucune autre. Elle est unique, par la densité et la force des liens -historiques, politiques, économiques, humains- qui nous unissent. Elle est essentielle, car notre capacité à relever ensemble un certain nombre de défis communs déterminera en grande partie notre avenir.

Cette relation mérite, par conséquent, toute notre attention et tous nos soins. Le moment est venu de lui donner une nouvelle impulsion, de lui conférer la force, l’envergure, mais aussi la sérénité et la chaleur qui conviennent.

En cette année où l’Algérie célèbre le cinquantième anniversaire de son indépendance, le moment est venu de s’engager dans la mise en œuvre de ce partenariat d’exception que le Président Bouteflika a évoqué à plusieurs reprises et en particulier, avec le Président François Hollande, au lendemain de son élection.

Les circonstances y sont favorables, d’un côté comme de l’autre. C’est le souhait profond de nos dirigeants, mais aussi de nos peuples. C’est donc l’objectif à la réalisation duquel j’ai l’intention de consacrer, au cours des prochaines années, toutes mes forces et toute mon énergie.

André Parant

Ambassadeur de France en Algérie

Haut représentant de la République française

Photos APS

publié le 04/03/2014

haut de la page