Le Lycée international Alexandre Dumas, vu par Le Hic [ar]

« De futurs concurrents peut-être ! »

Le dixième anniversaire du LIAD a-t-il représenté pour vous un moment important ?

Tout anniversaire est important, celui du LIAD en particulier, vu mes fréquentes interventions dans ce lycée. Chose qui m’a permis de faire la connaissance d’un bon nombre de personnes intéressantes, à commencer par Marc Demeulemeester, le Proviseur.

Que retenez-vous de la formation que vous avez donnée aux élèves du LIAD ?

Le talent sommeille en chaque élève, il suffit de le réveiller. C’est un peu le but de ce genre d’ateliers : inspirer les élèves et dynamiser leurs passions pour le dessin, la caricature, la bande dessinée, etc. Et honnêtement je n’ai pas été déçu. Dans certains cas, j’ai même été impressionné par les capacités de réflexion et les capacités graphiques de certains. De futurs concurrents peut-être !

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes algériens ou aux jeunes français qui désirent se lancer dans le dessin ou dans le journalisme ?

En un mot : la curiosité. Etre curieux de tout, être au courant de tout sans préjugés et sans idées reçues. Etre bon client dans tous les domaines (politique, littérature, culture , média, société). En résumé : le dessinateur doit lire, voir et savoir écouter. Sur le plan graphique, le style (particulier à chaque dessinateur) viendra avec le temps, et le travail bien entendu !

JPEG

publié le 02/03/2014

haut de la page