Lancement du programme Tahar Djaout 2014 [ar]

JPEG

L’ambassadeur de France en Algérie, Monsieur André Parant, a reçu ce jeudi 23 janvier à la Résidence de France, à l’occasion du lancement du programme Tahar Djaout 2014, l’ensemble des journalistes de la presse écrite algérienne formés en 2013 avec le soutien du gouvernement français.

Plus de cinquante journalistes algériens arabophones et francophones ont en effet bénéficié de formations ou de séjours d’études durant l’année écoulée à Alger, à Paris et à Tunis, sur des thèmes aussi variés que les techniques d’interviews, le traitement de l’information et le journalisme d’investigation. Ces actions ont été organisées en partenariat avec le Centre de Formation des Professionnels du Journalisme (CFPJ) et avec l’agence française de coopération médias CFI. Elles ont bénéficié de l’hospitalité de plusieurs médias algériens et en particulier de l’agence APS.

Le programme de formation des journalistes de la presse écrite mené par la France en Algérie prend désormais le nom de « programme Tahar Djaout », en hommage à cette personnalité exceptionnelle de la presse algérienne qui reflète, plus de 20 ans après son assassinat tragique, à la fois le meilleur de l’Algérie et la puissance de l’amitié franco-algérienne.

Cette réception été l’occasion d’une remise de diplômes par l’ambassadeur de France aux journalistes ayant participé à la dernière session de formation. Elle marque le lancement des actions qui seront organisées en 2014 et seront centrées principalement sur les thèmes du journalisme politique et de la déontologie.

Un prix a par ailleurs été remis par l’ambassadeur de France à Bilal Felfoul, lauréat du concours de photos organisé à l’occasion du franchissement par la page Facebook de l’ambassade de la barre des « 50.000 amis ». Depuis le lancement du concours, l’audience de la page Facebook de l’ambassade a encore progressé et dépassé le chiffre de 64.000 amis.

Les actions de formation organisées par la France au profit de la presse écrite algérienne ne constituent qu’une partie de la coopération menée dans le domaine des médias : l’ambassade appuie également l’école supérieure de journalisme d’Alger et a soutenu la formation en 2013 de plus de 100 journalistes de la radio algérienne. Ces actions manifestent l’importance accordée par la France aux médias algériens et sa conscience du rôle crucial de la presse au service du développement social et de la démocratie.

publié le 05/03/2014

haut de la page