L’IF de Constantine enrichit son offre de cours de français [ar]

JPEG

Tout le monde connaît à Constantine le bâtiment qui abrite l’Institut français. Depuis le 9 janvier, ses locaux s’étendent un peu plus dans un bâtiment faisant face à la bâtisse historique, au 50 rue Benmliek Abderrahmane (ex rue Pinget), qui abrite désormais le nouveau Département de français, inauguré par le directeur de l’Institut français d’Algérie, Alexis ANDRES accompagné du responsable national du département de langues, Fabrice RIBERT, et de Campus France.

Ces nouveaux locaux, avec leurs cinq salles équipées des dernières technologies pédagogiques, permettront de répondre un peu plus à la demande croissante d’apprenants à Constantine et dans la région.

Par leur immédiate proximité avec l’Institut, ils alimenteront un cercle vertueux au bénéfice des apprenants comme de tous ceux qui fréquentent l’Institut ; il leur suffira de traverser la rue pour profiter aussitôt de la médiathèque avec ses 20 000 volumes ou son nouveau service de prêt en ligne, des services de CampusFrance, des salles de passation de Tests de Connaissance du Français (TCF) ou encore du jardin qui offre calme et quiétude au cœur de la ville des Ponts.

Cette proximité immédiate a aussi pour avantage de mettre toutes les propositions culturelles de l’IF à portée des apprenants et de leurs enseignants : expositions, concerts, conférences, ateliers, autant de possibilités de mettre l’apprentissage du français dans une agréable pratique culturelle. D’ailleurs l’équipe pédagogique travaille déjà au ciblage par niveaux d’apprenants des activités culturelles du premier trimestre 2014.

Avec ces nouveaux locaux, l’IF accroît la qualité de son offre pédagogique afin de faire de l’apprentissage de la langue un plaisir permanent et multiple.

A l’échelle de l’Institut français d’Algérie, le nombre d’inscrits aux sessions de cours de langue progresse de 30 à 40% annuellement. Près de 12 000 apprenants ont suivi une session en 2013 tandis que 25 000 candidats s’inscrivaient aux certifications. Outre la réponse à cette demande généraliste, l’Institut français d’Algérie diversifie son offre de cours de français de spécialité en réponse aux demandes spécifiques des centres de formation algériens, des universités et des entreprises. Enfin, des cours juniors pour les jeunes publics seront mis en place à Alger courant 2014.

JPEG

publié le 06/03/2014

haut de la page