Journée de médecine hyperbare [ar]

L’intérêt croissant porté dans le monde à la médecine hyperbare s’explique en partie par ce qu’elle peut apporter à l’économie d’un pays. En effet, que ce soit dans le domaine du tourisme dont une grande partie dépend directement des activités subaquatiques, dans le domaine de la pêche au corail, ou enfin dans le domaine purement médical, cette discipline présente de nombreuses applications.
 
La Direction Générale de la Protection Civile algérienne, en sa qualité de leader national dans le domaine de la plongée professionnelle et de l’hyperbarie médicale, a souhaité monter une journée spécifique à cette problématique en présence des représentants des ministères concernés.
 
Le grand mérite de cette manifestation qui s’est déroulée le 2 décembre 2014 à l’Unité Nationale de la Protection Civile à Dar El Beida aura été de mettre en relation plusieurs représentants de différents ministères autour d’une problématique commune et méconnue. Il s’agissait de sensibiliser ces différents acteurs aux applications de la médecine hyperbare, et en particulier de mettre en exergue la plus value pour chacun d’entre eux.
 
Afin de présenter les différents aspects de cette spécialité, huit intervenants de haut niveau sont intervenus, dont deux spécialistes internationaux français :

Le Docteur Mathieu COULANGE : médecin expert en médecine subaquatique et praticien hospitalier au service de médecine hyperbare et subaquatique du C.H.U. Ste Marguerite à Marseille. Expert auprès de la Cour d’appel d’Aix en Provence et auprès de la sécurité civile.

Le Capitaine Jean-Jacques GRENAUD : chef du Centre National de plongée de la Sécurité Civile, à l’Ecole d’Application de la Sécurité Civile de VALABRE (83). Référent national et membre du comité technique et pédagogique national et Chef d’Opération Hyperbare.
 
Plus de 120 participants répartis sur cinq ministères dont un ministre, trois généraux et de nombreux médecins ont répondu présents à cette journée scientifique :

  • le Ministère de la Défense
  • le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales
  • le Ministère du travail de l’emploi et de la sécurité sociale
  • le Ministère de la santé de la population et de la réforme hospitalière
  • le Ministère de la pêche et des ressources halieutiques

La qualité des interventions a permis de démontrer entre autres qu’un investissement d’un coût raisonnable dans le domaine de l’hyperbarie permettrait de faire d’importantes économies à l’Etat, en particulier pour le traitement médical de certains malades lourds tels que les paraplégiques, les intoxiqués au CO, les pieds diabétique, les victimes d’infections récurrentes ainsi que les brulés et les amputés.
 
La formidable organisation logistique gérée par le Directeur de l’Organisation et de la Coordination des Secours, alliée à l’action du partenaire français, la société spécialisée en matériel hyperbare « COMEX », ont permis de faire de cette journée une réussite.
 
Cette manifestation est l’aboutissement d’une longue période de préparation débutée en février 2014. Première du genre en Algérie, elle n’a été possible que grâce à la volonté du Directeur général de la protection Civile et au travail commun entre un Médecin de la Protection civile, le Médecin-commandant Karim HABI, et le coopérant technique français de la protection civile, le Colonel Pedro RODRIGUEZ du Service de Sécurité Intérieure de l’ambassade.

JPEG
Le Docteur Mathieu COULANGE et le Capitaine Jean-Jacques GRENAUD

publié le 09/12/2014

haut de la page