Inauguration des nouveaux locaux de Campus France Alger - Les clés du succès [ar]

PNG

Voici l’été, le temps des adieux ; l’animation turbulente des locaux de Campus France pendant les campagnes de candidatures a laissé place au calme, à peine troublé par l’impatience d’étudiants venus finaliser leurs dossiers avant le grand départ.

Des locaux flambant neufs à Alger

L’inauguration en juin des nouveaux locaux de l’antenne Campus France d’Alger, dont l’ouverture était rendue nécessaire par un succès croissant auprès du public algérien, s’est faite en présence du ministre Laurent Fabius lui-même. Une occasion pour le chef de la diplomatie française de souligner l’importance de la politique de la France pour l’accueil et la formation des talents étrangers ainsi que le rôle de Campus France, qui constitue l’un des maillons essentiels de la coopération bilatérale dans le domaine universitaire.

Pour transformer l’école primaire d’Hydra en un nouveau centre d’accueil pour étudiants, l’IFA a prélevé 500.000 euros sur ses fonds propres. « Les nouveaux locaux nous permettent d’accéder plus facilement à l’information, il y a des salles dédiées, des ordinateurs ; ils sont aussi plus spacieux, plus esthétiques et on peut se garer ! » commente Sid Ahmed qui s’apprête à rejoindre l’université de Nancy pour se préparer au concours de l’école supérieure de magistrature. Les travaux ont également permis au département de langue française de l’IFA d’ouvrir une nouvelle annexe pour répondre à la demande croissante de cours de perfectionnement du français.

La France, destination privilégiée des étudiants algériens

90% des Algériens étudiant à l’étranger ont choisi la France comme destination. Un choix naturel compte tenu des liens exceptionnels qui unissent nos deux pays, et de l’héritage commun que constitue la langue française.

Dans un tel contexte, la mission principale de Campus France à Alger mais aussi à Annaba, Constantine, Oran et Tlemcen est d’assurer un suivi personnalisé aux étudiants algériens désireux de rejoindre leurs 22.000 compatriotes sur les bancs des universités et des grandes écoles françaises. Tout au long de la procédure, l’agence les guide dans leur choix de formation, les oriente vers des bourses de mérite et les aide dans la constitution de leurs dossiers de candidatures et de visas. Une mission cruciale car, comme l’a relevé Laurent Fabius à Alger, « nous adresser à la jeunesse, c’est croire à notre avenir commun ».

publié le 14/08/2014

haut de la page