Entretien entre M. Jean-Pierre Chevènement et M. Ramtane Lamamra [ar]

Entretien entre M. Jean-Pierre Chevènement, Président de de l’Association France-Algérie, et M. Ramtane Lamamra, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale
(jeudi 19 mai 2016).

Extrait d’une dépêche APS publié le 19 mai 2016

JPEG

« M. Chevènement a exprimé "la confiance dans l’avenir des relations bilatérales parce que, a-t-il dit, cela répond à l’intérêt mutuel, à l’amitié et aux affinités qui se sont créés qu’on le veuille ou non au cours du temps".

"Les relations franco-algériennes peuvent être bonnes, elles peuvent être mauvaises, elles ne sont jamais banales", a-t-il indiqué en se référant à des propos du président Bouteflika, en souhaitant voir ces relations "s’améliorer constamment".

Pour le président de l’Association France-Algérie, "cette amitié (entre les deux pays) est plus que jamais indispensable, parce que la France a besoin de l’Algérie et l’Algérie a besoin de la France et ensemble nous pourrons faire beaucoup mieux que séparément".

M. Chevènement, ancien ministre français, a déclaré avoir évoqué avec M. Lamamra "beaucoup de sujets qui se posent dans l’environnement général : en Afrique en Europe et au Moyen-Orient".

"En mettant en commun nos expériences, nos réflexions, nous pourrons parvenir à des définitions beaucoup plus fines et adaptées à la solution des problèmes", a-t-il dit.
Sur la situation en Libye, il a indiqué que "l’approche algérienne nous apporte beaucoup", exprimant l’espoir "qu’ensemble, nous allons pouvoir peser d’une manière heureuse et positive pour permettre à la Libye de retrouver son équilibre dans la paix".
"Il y a beaucoup de plus-value", a-t-il conclu. »

publié le 22/05/2016

haut de la page