Entretien avec Henri Bussery, Directeur général d’Alstom en Algérie [ar]

Quelle est l’histoire de la présence d’Alstom en Algérie ?

Alstom, qui est implanté en Algérie depuis près de 30 ans à travers ses quatre secteurs – Transport, énergie thermale, énergies renouvelables et distribution – emploie en Algérie environ 600 personnes. Alstom participe activement aux projets de transports ferroviaires dans le pays, notamment au travers de la société Cital, détenue par Ferrovial (41%), EMA (10%) et Alstom (49%).

JPEG - 477.7 ko

Alstom a fourni avec succès à l’Entreprise du Métro d’Alger (EMA) des systèmes de tramways équipés de rames Citadis pour les villes d’Alger, d’Oran et de Constantine et s’est vu attribuer des projets de systèmes de tramways pour les villes d’Ouargla, Mostaganem, Sétif et Constantine.

Quelles seront les retombées en Algérie de l’ouverture de l’usine Alstom d’Annaba ?

Il y a de nombreuses retombées économiques et sociales positives. Cital compte aujourd’hui près de 200 employés répartis dans les villes d’Annaba, Alger, Oran et Constantine. Pour répondre à l’augmentation de sa production, 213 Citadis à assembler pour de nombreuses villes à travers le pays, Cital prévoit de recruter des centaines de nouveaux employés.

Une vraie filière du ferroviaire se créée. Nous avons par exemple déjà sélectionné plusieurs fournisseurs locaux. Alstom accompagne Cital dans son développement et l’aide à devenir autonome.

Quelles sont les perspectives d’Alstom en Algérie pour les années à venir ?

Pour résoudre les difficultés de saturation du réseau routier, le gouvernement algérien a une vraie volonté de développer le transport ferroviaire.

Grâce à sa présence locale et à son offre complète ainsi qu’à son expertise, Alstom est le partenaire privilégié de l’Algérie pour l’accompagner dans ses projets de mobilité. Pour le transport de ville à ville, Alstom a répondu avec son Coradia Polyvalent à un appel d’offre pour fournir à la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) 17 rames de trains intercités pour relier les principales villes algériennes.

publié le 30/07/2015

haut de la page