Entretien avec Georges Régnier, Directeur d’Ubifrance Algérie [ar]

« Une année 2014 déjà prometteuse ! »

PNG

Vous avez pris vos fonctions en Novembre 2013. Comment décririez-vous le rôle joué par Ubifrance en Algérie ?

Ubifrance, l’agence pour le développement international des entreprises, a pour mission d’aider les petites et moyennes entreprises françaises à se développer à l’international. Ses 80 bureaux à l’étranger, exercent leurs activités au sein des missions diplomatiques françaises, dont ils constituent le service commercial.

C’est naturellement le cas en Algérie où une équipe de 12 experts sectoriels a accompagné en 2013, 301 entreprises françaises sur des salons ou opérations collectives sectorielles et 95 autres, à titre individuel, pour identifier des partenaires commerciaux et industriels algériens.

Conscient de sa mission de service public, le bureau Ubifrance en Algérie agit comme un intermédiaire reconnu dans la relation entre les entreprises algériennes et françaises. Les nombreux succès enregistrés en 2013 - notamment au lendemain du Forum de partenariat organisé au 2ème trimestre 2013 avec l’appui des autorités algériennes et des organisations représentatives des milieux d’affaires locaux – en témoignent.

Comment évaluez-vous les progrès des relations économiques bilatérales et en particulier l’intérêt des PME et des ETI françaises pour l’Algérie ?

L’année 2013 a été une année très riche pour les relations économiques bilatérales, depuis la Déclaration d’Alger signée par les deux Présidents de la République en décembre 2012. La mobilisation des entreprises s’est renforcée avec non seulement des grandes entreprises françaises qui investissent et nouent des partenariats industriels en Algérie mais aussi celles des nombreuses petites et moyennes entreprises françaises qui, toujours plus nombreuses, ont la volonté, en liaison avec des entreprises locales, de développer une présence durable, accompagnée de transferts de compétences, de technologies et de formation.

Tous les acteurs du dispositif français d’appui au développement international des entreprises travaillent de concert pour promouvoir les opportunités de partenariat en Algérie, qu’il s’agisse bien entendu des différents services de cette ambassade parmi lesquels le Service Economique Régional et Ubifrance, mais aussi du réseau des chambres de commerce française, de la CCIAF, des fédérations professionnelles, des conseillers du commerce extérieur de la France , sans oublier le rôle confié à M. Jean-Louis LEVET, en tant que haut responsable à la coopération industrielle et technologique franco-algérienne.

Quels seront les grands rendez-vous des mois à venir ?

Ils sont nombreux. Une vingtaine. Je me limiterai donc à citer ceux qui se tiendront dans les toutes prochaines semaines : Un pavillon français sur le salon SIPSA, mais aussi trois rencontres d’affaires dans des secteurs aussi prometteurs que ceux du logiciel, de l’industrie automobile et de l’hôtellerie. Les professionnels algériens pourront trouver toutes les informations nécessaires sur notre site :

www.ubifrance.com/dz

Notons aussi les traditionnelles rencontres Algérie qui chaque année rassemblent, à Paris, sous l’égide d’Ubifrance, les entreprises françaises s’intéressant au marché algérien. L’édition 2014 qui se tiendra le 15 mai prochain, au Sénat, en présence de M. Jean-Pierre RAFFARIN, devrait mobiliser plus de 200 entreprises françaises mais également une importante délégation d’entreprises algériennes. Une année 2014 déjà prometteuse !

publié le 23/04/2014

haut de la page