Editorial de l’ambassadeur dans le 7e numéro de Binatna [ar]

Laurent Fabius en Algérie : Une visite de travail et d’amitié

PNG

En plaçant, en 2012, la relation franco-algérienne sous le signe de l’amitié et de la coopération, nos deux Présidents lui ont imprimé une dynamique nouvelle dont témoignent, deux ans plus tard, la multiplication des initiatives de la société civile et des opérateurs économiques et les rencontres entre responsables politiques.

Plusieurs visites de haut niveau ont eu lieu ce trimestre. Le Président de l’Assemblée nationale populaire algérienne s’est rendu à Paris pour présider, aux côtés de son homologue français, la deuxième édition de la Grande commission parlementaire. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le ministre des Affaires étrangères et du Développement international Laurent Fabius sont venus nourrir à Alger le dialogue bilatéral de grande qualité qu’entretiennent nos deux pays. Pour la suite, deux échéances majeures sont d’ores et déjà annoncées : à Alger d’ici fin 2014, le comité mixte économique franco-algérien se réunira pour la deuxième fois, rencontre qui sera suivie, pour la deuxième fois également, de la rencontre à Paris de nos deux Premiers ministres entourés de plusieurs ministres.

Ce trimestre encore, un effort particulier a été fait en direction de la jeunesse, dont nos autorités ont fait une priorité : organisation de la première fête de la musique en Algérie par l’Institut français et l’Assemblée populaire communale d’Alger-centre ; inauguration par Laurent Fabius, le 9 juin dernier, d’un nouvel espace « Campus France » pour améliorer l’accueil des étudiants algériens souhaitant étudier en France ; relance, avec le ministère algérien des Affaires étrangères, du programme de bourses « Profas » destiné à faciliter la mobilité vers la France des chercheurs algériens.

Sur le plan économique enfin, ces trois derniers mois ont été marqués par la forte participation française au salon international de l’agriculture en Algérie et par la huitième édition des « journées Algérie » au Sénat français, en partenariat avec Ubifrance.

Nous pouvons nous féliciter de l’évolution de notre relation vers plus de maturité et de fluidité. Ceux, si nombreux, qui partagent leur vie entre l’Algérie et la France le méritent. Nos destins sont liés, comme vient encore de le manifester de manière tragique l’accident du vol AH5017, qui a touché des ressortissants de nos deux pays. Je saisis cette occasion pour exprimer mes sincères condoléances aux familles des victimes.

De grands chantiers de coopération sont ouverts dans beaucoup de domaines et il nous appartient, avec nos partenaires algériens, de contribuer à leur réussite. C’est tout le succès que je souhaite à mon ami et collègue Bernard Emié, à l’heure où je m’apprête à lui passer le flambeau.

André Parant

Retrouvez le 7e numéro de Binatna, la lettre d’information de l’ambassade de France en Algérie

publié le 27/08/2014

haut de la page