Editorial de l’ambassadeur dans le 6e numéro de Binatna [ar]

Coopération algéro-française Une histoire qui se conjugue au futur

JPEG

L’amitié franco-algérienne s’enracine dans une longue histoire partagée à laquelle nous rendrons hommage cette année dans le cadre des commémorations du centième anniversaire de la Grande Guerre et du soixantième anniversaire de la Libération.

Le ministre chargé des anciens combattants, M. Kader Arif, qui s’est rendu en Algérie en février dernier, a tenu à exprimer toute la gratitude de la France en remettant personnellement la Légion d’honneur à cinq Algériens dont quatre vétérans de la seconde guerre mondiale. Ce numéro de BINATNA nous donnera l’occasion de revenir sur ces pages de mémoire commune.

La relation entre la France et l’Algérie ne doit cependant pas être lue à travers le prisme exclusif du passé. La jeunesse est au cœur de nos échanges, avec notamment les différents programmes de coopération universitaire, le travail mené par Campusfrance ou les manifestations organisées dans les antennes de l’Institut français. La visite récente en Algérie du jeune mathématicien Cédric Villani, qui s’était vu décerner à l’âge de trente-sept ans, en 2010, la prestigieuse médaille Fields, reflète à elle seule toute la modernité de notre coopération.

La France tient par ailleurs à associer l’Algérie au travail qu’elle mène sur les enjeux auxquels sera confronté le monde de demain. C’est la raison du déplacement en Algérie de Nicolas Hulot, Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète, dans le cadre de la préparation de la grande conférence Paris Climat 2015, dont l’objectif est de créer les conditions d’un accord universel pour faire face au changement climatique.

C’est avec cette conscience toujours plus forte de notre interdépendance - corollaire de la mondialisation - que nos deux pays travaillent également au développement de la relation économique, en particulier dans le secteur agricole qui a donné lieu ces derniers mois à plusieurs visites croisées à niveau ministériel.

Le Président de la République a exprimé, à l’occasion de la réélection le 17 avril du Président Abdelaziz Bouteflika, la volonté de la France de continuer à travailler avec les autorités et le peuple algérien à l’approfondissement de la relation bilatérale, au service du développement des deux pays.

C’est avec cette vision de long terme que nous continuerons d’œuvrer sans relâche pour répondre aux aspirations de nos peuples. Comme l’écrit si bien le poète Louis Aragon, « L’avenir à chaque instant presse le présent d’être un souvenir ».

André Parant

Retrouvez le 6e numéro de Binatna, la lettre d’information de l’ambassade de France en Algérie

publié le 27/08/2014

haut de la page