Editorial de l’ambassadeur dans le 4e numéro de Binatna [ar]

Amitié franco-algérienne : la rentrée se dessine en couleurs

JPEG

La fin de l’été et le début de l’automne nous ont réservé cette année en Algérie non seulement une exceptionnelle douceur, mais une impressionnante moisson de succès à la fois en matière de coopération, d’action culturelle et de partenariats économiques.
Entre les différents projets réussis dont vous verrez un florilège dans ce numéro de Binatna, je vois un point commun évident : la volonté très forte de la France et des acteurs français de répondre aux attentes exprimées par l’Algérie et de s’intégrer pleinement dans le paysage algérien.

Dans le secteur économique, plusieurs entreprises françaises ont concrétisé leurs projets d’investir et de produire en Algérie. En témoignent notamment l’ouverture de l’usine d’Air Liquide à Reghaïa, le début de la construction de l’usine Sanofi de Sidi Abdellah et les accords de coproduction signés par l’entreprise française Schneider, présente dans le pays depuis plus d’un demi-siècle.

Dans d’autres domaines, le même engagement est tangible. Avec trente auteurs représentés et une contribution importante de l’Institut français d’Algérie, la France s’est pleinement investie dans le festival international de la bande dessinée d’Alger qui constitue désormais l’événement culturel incontournable de la rentrée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la page « focus » de ce numéro lui est consacrée.

La clôture des travaux de rénovation de la basilique Saint-Augustin d’Annaba illustre également, dans un genre différent, notre désir de mettre le savoir-faire français au service de l’Algérie et de son patrimoine architecturel unique. « Lalla Bouna », ce joyau architectural auquel les Bônois sont si attachés, a retrouvé tout son éclat grâce à la volonté politique des autorités algériennes, au travail mené par l’entreprise Girard et à de nombreuses contributions dont celle de l’ambassade de France.

Pour avoir été intense, l’automne ne se terminera pas pour autant par une pause dans la relation bilatérale. Bien au contraire - comme l’an dernier à la même époque - nous nous trouvons à la veille d’un rendez-vous majeur puisqu’en décembre se tiendra à Alger la première réunion du comité intergouvernemental de haut niveau présidé par nos deux Premiers ministres.

Cet événement important permettra de poursuivre le travail mené cette année et consacrera une forme de pérennisation de la nouvelle dynamique lancée en décembre 2012 par le Président de la République.

Bonne lecture !

André Parant
 

Retrouvez le quatrième numéro de Binatna, la lettre d’information de l’ambassade de France en Algérie

publié le 11/03/2014

haut de la page