Editorial de l’Ambassadeur dans le 8ème numéro de Binatna [ar]

Tenue du COMEFA et inauguration de l’usine Renault : « Triple A » pour la relation France-Algérie

PNG

Depuis mon arrivée de Londres le 9 septembre dernier et ma nomination comme Ambassadeur, Haut représentant de la République française en Algérie, j’ai été fortement frappé par le caractère exceptionnel de la relation entre la France et l’Algérie. Plusieurs millions d’habitants de mon pays ont une relation personnelle avec l’Algérie, plus de trente mille ressortissants français vivent dans ce gigantesque pays, de nombreuses familles mixtes, ce trésor partagé de la langue française, une histoire commune passionnelle et vibrante : oui, notre relation est égale à nulle autre.

Cet héritage, mis à l’honneur le 15 août dernier lors des commémorations à Toulon du Débarquement de Provence en présence du Premier ministre Sellal et d’anciens combattants algériens, nous oblige. C’est le choix stratégique qu’ont fait nos deux Présidents de la République en signant, à l’occasion de la visite d’Etat du Président François Hollande il y a deux ans, la Déclaration sur l’amitié et la coopération.
Jamais les relations n’ont été à aussi excellentes et je consacrerai toute mon énergie à les hisser au plus haut niveau possible dans tous les domaines. Ce numéro de Binatna, publié à la veille de la deuxième réunion à Paris du comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) présidé par nos deux Premiers ministres, vous en dévoilera des exemples éloquents.

Dans le domaine économique d’abord, avec l’inauguration le 10 novembre de l’usine Renault de Oued Tlelat en présence des ministres français Laurent Fabius et Emmanuel Macron. Le jour-même avait lieu à Oran la deuxième réunion du comité mixte économique franco-algérien. Notre objectif est simple et ambitieux à la fois : redevenir le premier partenaire de l’Algérie.

La culture doit être toujours davantage au cœur de notre relation. C’est le sens de notre participation très forte au SILA et au FIBDA, deux moments phares du calendrier culturel algérien. Le "finaliste" du prix Goncourt Kamel Daoud, qui nous accorde ici une interview exclusive, incarne, au moment même du Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie à Dakar, le dialogue et le rôle du français entre nos deux cultures. Cette relation passe aussi par une coopération scientifique croissante sur les enjeux de l’avenir, parmi lesquels celui, crucial, de la transition écologique. Mais il existe aussi bien d’autres formes de coopération, y compris en matière sportive et je rends hommage au travail remarquable accompli au service de l’équipe algérienne de football par Christian Gourcuff, le français le plus connu en Algérie !

A la veille de la visite à Paris du Premier ministre Abdelmalek Sellal pour la deuxième session du CIHN, j’ai une conviction : nos deux pays jouent ensemble, et en première division. Et c’est pour moi une grande fierté que de servir comme capitaine de l’équipe que constitue ici, aux côtés du peuple algérien, tous les membres de l’ambassade de France en Algérie.

. PNG

publié le 26/11/2014

haut de la page