Editorial de l’Ambassadeur dans le 10ème numéro de Binatna [ar]

Cultivons l’amitié

JPEG

Depuis la visite d’Etat de décembre 2012 du Président de la République François Hollande, les relations entre la France et l’Algérie ont connu, à tous les niveaux, une intensité sans précédent. Deux réunions du comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) présidées par nos deux Premiers ministres ; plus de vingt visites ministérielles croisées mais aussi de nombreuses rencontres de parlementaires. De multiples projets ont été menés à bien entre entreprises, universités, collectivités des deux rives. Une nouvelle dynamique s’est instaurée. Le temps était venu d’un point d’étape entre les deux chefs d’Etats.

Cette visite de travail majeure, dont Binatna retrace des moments clés, est intervenue au lendemain d’un geste fort. Le secrétaire d’Etat aux anciens combattants et à la mémoire Jean-Marc Todeschini a rendu à Sétif, à la veille du soixante-dixième anniversaire de la tragédie, un hommage historique à Saal Bouzid, première victime des massacres du 8 mai 1945.

Le 12 mai, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, effectuait sa sixième visite en Algérie à l’occasion de l’inauguration à Annaba de l’usine de montage de tramways de l’entreprise Cital / Alstom. Un nouvel exemple fort de notre partenariat industriel après l’inauguration le 10 novembre 2014 de l’usine Renault d’Oran.

Nous devons, plus que jamais, mobiliser nos entreprises pour répondre aux besoins de l’Algérie et multiplier les partenariats. J’y ai contribué personnellement en participant les 1er et 2 juin aux rencontres Algérie organisées à Paris par « Business France » pour promouvoir le marché algérien et encourager les entreprises françaises à venir y investir et y produire.

Mais le caractère exceptionnel de nos relations se traduit aussi par la vitalité des relations culturelles dont se fait l’écho la tribune de Jack Lang, président de l’IMA, et par le regard renouvelé porté sur l’Algérie par les jeunes générations de Français. Beaucoup ont découvert avec émerveillement les beautés ignorées de ce pays à travers les films magnifiques de Thalassa puis de Yann Arthus-Bertrand.

Réconcilier nos mémoires, construire des projets novateurs, faire vivre notre partenariat d’exception, nous redécouvrir en nous laissant guider par le talent des plus grands artistes : telle est l’aventure à laquelle vous convie ce nouveau numéro de Binatna.

Bonne lecture !

Bernard Emié

publié le 29/07/2015

haut de la page