Coopération opérationnelle "Raïs Hamidou" entre la marine française et la marine algérienne [ar]

« RAIS HAMIDOU 15 »


JPEG
Dans le cadre de la coopération bilatérale qui unit les marines française et algérienne, une activité de coopération opérationnelle, baptisée "Raïs Hamidou", est conduite chaque année. L’activité menée en 2015 a débuté le 13 avril à Toulon et s’est terminé à Alger le 28 avril. Entre temps, des entraînements mutuels ont eu lieu en Méditerranée occidentale dans le but de consolider la coopération opérationnelle entre les forces navales des deux pays dans les domaines de la surveillance et de la sécurité maritimes.

L’activité RAIS HAMIDOU favorise l’échange et le partage des connaissances et des expériences entre les participants, grâce notamment à la constitution de groupes de travail entre équipages et à la mise en place d’un état-major conjoint. Le principe de progressivité appliqué aux activités réalisées en mer vise à favoriser la prise en compte des enseignements tirés au fur et à mesure de l’activité et à développer la réflexion tactique.

Les moyens maritimes et aériens engagés par les deux pays sont :
-  le bâtiment escorteur n° 902 « Raïs Kelich », un remorqueur de haute mer pour servir de plastron, un groupe de fusiliers marins, des vedettes de sauvetage, des hélicoptères de recherche et sauvetage, un avion de surveillance maritime pour la partie algérienne qui accueille également la structure de commandement conjointe à Alger ;
-  une frégate légère furtive de type « La Fayette » (le n° F 714 « Guépratte »), un hélicoptère embarqué à bord de la frégate et un Falcon F50M pour la partie française qui fournit également des systèmes d’informations et de communication mis en œuvre durant l’activité.
Au programme de cette activité :
-  la préparation des activités en mer durant une phase à quai à Toulon (du 13 au 19 avril) ;
-  une première phase en mer entre Toulon et Oran (du 20 au 22 avril) ;
-  le transfert entre les deux pays du commandement tactique des moyens engagés durant l’escale à Oran des bâtiments (le 23 avril) ;
-  une seconde phase en mer comportant des manœuvres devant les côtes algériennes avec la conduite d’une opération aéromaritime conjointe de recherche et d’interception d’un navire suspect précédant un exercice de recherche et sauvetage (du 24 au 26 avril).

La dernière phase de débriefing se fera quant à elle à l’occasion de l’escale à Alger des bâtiments (du 27 au 28 avril).

Le « Guépratte » quittera Alger le 29 avril.

L’objectif de RAIS HAMIDOU est de développer l’interopérabilité entre les unités et le partage des expériences et des savoir-faire, favorisant ainsi l’aptitude des deux marines à opérer ensemble et à répondre, si nécessaire, à une situation de crise en mer.

Cette activité opérationnelle témoigne de l’excellence de la coopération franco-algérienne dans le domaine militaire, et tout particulièrement entre les forces navales des deux pays.

JPEG

publié le 29/04/2015

haut de la page