Dernier adieu à Hervé Gourdel en terre algérienne [ar]

JPEG

Allocution de l’Ambassadeur de France en Algérie M. Bernard Emié, à l’occasion de la cérémonie organisée pour le départ de la dépouille d’Hervé Gourdel

Monsieur le Directeur général du Protocole du Ministère des Affaires étrangères algérien, représentant des autorités algériennes,

Monsieur le Directeur d’Europe,

Monsieur le Directeur des Affaires consulaires,

Monsieur le Consul général de France à Alger,

Mesdames et Messieurs,

Nous sommes rassemblés ce matin pour un dernier adieu à Hervé Gourdel en terre algérienne. Je suis très ému d’être ici au nom des autorités françaises pour l’accompagner vers sa dernière demeure en France.

Il était parti en Algérie pour se livrer à sa passion, la montagne, et pour admirer les magnifiques paysages de Kabylie.

Il a été enlevé le 21 septembre par un groupe terroriste puis assassiné lâchement, cruellement. Hervé Gourdel est mort parce qu’il était français et que son pays, la France, combat le terrorisme.

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal avait déclaré, le 4 décembre dernier, que les forces de sécurité algériennes continuaient leur travail sur le terrain pour rechercher son corps et capturer ses assassins.

Comme Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, hier soir, je tiens à remercier les autorités algériennes de l’extrême mobilisation dont elles ont fait preuve, conduisant à la neutralisation de plusieurs membres du groupe Jund el Khilafa et à la découverte du corps de notre compatriote.

Je tiens par ailleurs à souligner l’excellente coopération qui a présidé aux échanges entre les autorités judiciaires algériennes et françaises sur ce dossier.

Tous ensemble, nous nous associons à la douleur de la famille d’Hervé Gourdel, de sa compagne et de ses proches, mais aussi de celle de toutes les victimes du terrorisme, face auquel le peuple français a démontré son unité lors de la grande marche républicaine du 11 janvier, avec le soutien et la solidarité de ses amis et partenaires dont l’Algérie.

La France est déterminée à poursuivre, en coordination étroite avec ses partenaires et en particulier avec l’Algérie, dans un esprit de confiance et de solidarité, sa lutte implacable contre le terrorisme.

Adieu, Hervé Gourdel.

(Minute de silence)

publié le 01/02/2015

haut de la page