Editorial de l’ambassadeur dans le 1er numéro de Binatna [ar]

Le Président Hollande réserve sa première visite d’Etat à l’Algérie

JPEG

Un peu plus d’un mois après la visite en Algérie du Président François Hollande, prenons quelques instants pour porter un regard rétrospectif sur le chemin parcouru. Les sept accords et memorandums signés entre nos deux pays, le flux continu de visites bilatérales, la mise en place en 2013 d’un comité intergouvernemental de haut niveau témoignent de l’intensification sans précédent de la relation franco-algérienne. Une dynamique dont la Déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre la France et l’Algérie souligne les quatre dimensions à la fois politique, humaine, culturelle et économique.

L’année du cinquantenaire de l’Indépendance algérienne qui pour nous, tel un signe des temps, coïncide avec le cinquantième anniversaire du Traité d’amitié franco-allemand, aura constitué un moment historique pour la relation entre la France et l’Algérie. Les nombreux chantiers d’avenir que nous avons lancés doivent mobiliser toutes nos énergies.

Ces projets communs ne peuvent être construits que sur le dialogue et l’échange, sur tous les sujets, y compris la sécurité régionale. Les autorités françaises et algériennes se concertent étroitement pour contribuer à la recherche d’une solution à la fois politique, humanitaire et sécuritaire à la grave crise qui menace l’avenir de nos frères maliens. L’attaque sanglante d’In Amenas, qui a endeuillé en janvier l’Algérie et l’ensemble de la communauté internationale, est venu nous rappeler s’il en était besoin que face au terrorisme, nous devons rester unis et solidaires.

Je tiens à exprimer mes sincères condoléances aux familles de toutes les victimes, et en particulier à celle de notre compatriote Yann Desjeux. Je souhaite aussi saluer le sang-froid manifesté par le peuple algérien et le geste salutaire de Lahmar Mohammed Amine, dont des témoins ont souligné le rôle qu’il avait joué dans le déclenchement de l’alerte qui a permis aux autorités algériennes de réagir.

Le partenariat exemplaire entre la France et l’Algérie doit être à la Méditerranée ce qu’a été à l’Europe l’amitié franco-allemande. Notre voisinage, qui vit une période troublée après les bouleversements de ces deux dernières années, a plus que jamais besoin de nous. Poursuivons-donc notre travail commun au service de la sécurité, de la liberté et de la prospérité des peuples du pourtour méditerranéen !

Cette lettre d’information, dont j’inaugure ici le premier numéro, accorde une place particulière aux témoignages concrets. Elle a vocation à être un outil supplémentaire au service de ceux, Français et Algériens, qui souhaitent contribuer à enrichir notre relation dans tous les domaines. Nous comptons sur vous pour en faire l’illustration vivante des liens si forts tissés ENTRE NOUS.

André Parant

Retrouvez le premier numéro de Binatna, la lettre d’information de l’ambassade de France en Algérie

publié le 11/03/2014

haut de la page