Message de l’Ambassadeur après l’attaque de Nice

Mes chers compatriotes,

La France a de nouveau été victime, à Nice, d’une attaque à caractère terroriste d’une horreur indicible. Nous rendons hommage à toutes les victimes et partageons la douleur et la détresse de leurs familles et de leurs proches.

Le Président de la République française et le gouvernement sont totalement mobilisés. La prolongation de l’état d’urgence sur tout le territoire national a été décrétée. Le ministère des Affaires étrangères, en particulier le centre de crise et de soutien, est pleinement engagé dans l’action interministérielle d’aide aux victimes. Un numéro de téléphone unique, accessible depuis l’étranger, a été activé à destination de nos ressortissants et des familles inquiètes pour leurs proches actuellement en déplacement en France : il s’agit du +33 1 43 17 56 46. Cette cellule est également en contact avec les ambassades des pays représentés en France, susceptibles de compter certains de leurs ressortissants parmi les victimes. Nous déplorons ainsi plusieurs victimes algériennes.

Sur décision du Président de la République, un deuil national a été décrété pour les 16, 17 et 18 juillet en hommage aux victimes de l’attaque de Nice. À la demande du Ministre des Affaires étrangères et du développement international, une minute de silence et de recueillement sera respectée lundi 18 juillet 2016 à 11h00 dans toutes les emprises officielles françaises en Algérie et chacun peut se recueillir à ce moment- là sur son lieu de travail ou de résidence.. Tous les drapeaux français ont été mis en berne sur l’ensemble des bâtiments et édifices officiels français en Algérie jusqu’au lundi 18 juillet inclus.

Dans le contexte de l’intervention de la coalition internationale contre Daech et suite aux attaques terroristes qui ont frappé Paris (janvier et novembre 2015),Tunis (mars et novembre 2015), Sousse (juin 2015), Ankara (octobre 2015), Bamako (novembre 2015), Ouagadougou (janvier 2016), Istanbul (janvier et mars 2016), Grand-Bassam, (mars 2016), Bruxelles (mars 2016), Dacca (1er juillet 2016), Médine (4 juillet) et Bagdad (7 juillet), les risques d’actes hostiles ou de dommages collatéraux pouvant toucher les ressortissants français ne doivent pas être sous-estimés. Les Français sont donc appelés, partout dans le monde, à faire preuve de vigilance lors de leurs séjours et de leurs déplacements à l’étranger.

Comme je l’ai fait en novembre dernier, je souhaite que, toutes et tous, dans la sérénité et la confiance, nous demeurions attentifs et mobilisés pour respecter strictement toutes les consignes de sécurité. D’abord celles établies par les autorités algériennes à l’égard des déplacements dans le pays, mais également celles figurant sur le site des « Conseils aux voyageurs » du ministère des Affaires étrangères et du développement international, qu’il appartient à chacun de consulter régulièrement (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/). Il faut également rappeler aux Français de passage qu’il est impératif de s’inscrire sur le site Ariane.

Dans ce contexte particulier, j’ai demandé aux autorités algériennes de bien vouloir renforcer une fois encore les dispositifs de sécurité aux abords des principaux sites français en Algérie. L’ambassade est naturellement sensible aux préoccupations particulières que vous pourriez avoir et qu’elle vous invite à lui faire connaître (les adresses mail et numéros d’urgence sont rappelés en pièce jointe).

Je veux remercier très sincèrement les autorités algériennes mais aussi toutes les Algériennes et les Algériens pour les nombreuses marques de solidarité et d’amitié qu’ils viennent de nous témoigner et qui nous touchent particulièrement. Elles émanent d’un pays ami, dont des familles ont aussi été touchées à Nice par la violence terroriste.

La France traverse une nouvelle épreuve. C’est dans l’unité et le rassemblement que nous saurons trouver les moyens d’y faire face et de relever ensemble les défis de l’aveuglement et de la barbarie. Une fois encore, ici en Algérie, nous devons rester unis, confiants et solidaires dans ce pays qui nous accueille et nous protège. Cette Ambassade et nos trois consulats généraux sont à votre disposition pour répondre, en cette période de terrible drame pour notre pays, à vos préoccupations.

Avec mes bien cordiales pensées pour chacune et chacun d’entre vous en vous souhaitant un bon été.

Bernard EMIE

Ambassadeur, Haut représentant de la République Française en Algérie.

publié le 18/07/2016

haut de la page