Algérie Focus / Earth Hour à Alger

Algérie Focus

Earth Hour à Alger : Le Maqam El Chahid plongé dans le noir

L’Algérie participera pour la première fois officiellement à l’événement écologique planétaire Earth Hour. Point d’orgue de cette semaine de sensibilisation à la protection de l’environnement, l’extinction des lumières du Maqam El Chahid, le Mémorial du Martyr à Alger.

Samedi 28 mars à 20H30 précisément, et ce durant une heure, le Mémorial du Martyr à Alger sera, une fois n’est pas coutume, entièrement plongé dans le noir. Ce point de repère pour tous les habitants de la capitale a été choisi par l’association SIDRA, ambassadrice de l’événement mondial et écologique Earth Hour. “On a demandé la permission à l’Office Riadh el Fetr, qui gère le Mémorial. Pour la première participation de l’Algérie à Earth Hour, il nous fallait un monument symbolique”, explique à Algérie-Focus Nacim Filali, président de l’association SIDRA, qui a fait parler d’elle ces derniers mois pour avoir repeint des escaliers d’Alger. Un mouvement citoyen qui s’était propagé dans d’autres grandes villes.

Au pied de l’édifice haut de 93 mètres, plus de 150 jeunes algériens prendront part au compte à rebours de l’extinction des lumières du Maqam El Chahid. Un moment festif, animé par une “flashmob” et d’autres activités artistiques, promet l’organisateur.
L’événement Earth Hour, promu par l’ONG internationale World Wilde Fund (WWF), depuis 2007, consiste à éveiller les consciences sur l’impact de la pollution et du gaspillage énergétique, en appelant les individus, aux quatre coins du globe, à éteindre leurs lumières pendant 60 minutes. Et la manifestation remporte chaque année un franc succès, puisque des millions de personnes se mobilisent à travers le monde entier. Dans les métropoles des pays occidentaux, des concerts réunissant des stars internationales de la chanson, telles que Madonna, Black Eyed Peace, Rihanna ou le groupe de rock U2, sont même organisés.

L’Algérie s’invite donc cette année dans la longue liste des pays participant à Earth Hour. Et le Maqam El Chahid complétera le groupe des monuments historiques, mondialement connus, qui seront plongés dans l’obscurité le 28 mars prochain entre 20H30 et 21H30. Parmi eux, la Tour Eiffel à Paris, Big Ben à Londres ou encore l’Empire State Building à New York City.

Réflexion et sensibilisation

Au-delà des actions symboliques, Earth Hour se veut être un moment de réflexion sur la protection de l’environnement, la lutte contre la pollution et la transition énergétique mondiale. À Alger, où l’exploration du gaz de schiste et la chute drastique des prix du baril de pétrole monopolisent l’attention, l’événement rencontrera certainement un écho particulier. Différentes activités de réflexion et de sensibilisation ont été programmées par l’association SIDRA durant la semaine du 21 au 28 mars prochain, dans le but de ”mettre au cœur du débat public l’importance du recours aux énergies renouvelables et la question de l’après-pétrole”, indique à Algérie-Focus Nacim Filali.

Dans le détail, une visite au Zoo du Jardin d’Essais est prévue pour les écoliers algériens en collaboration avec l’APC de Mohamed Belouizdad et une conférence-débat au niveau du centre culturel Lakhdar Rebbah de la commune de Mohamed Belouizdad abordera la thématique de l’exploitation des énergies renouvelables en présence du directeur de la division de “Hydrogène Energies Renouvelables” au niveau du centre de développement des énergies renouvelables ainsi que de plusieurs professeurs et représentants de la société civile dans le domaine de la protection de l’environnement, précise l’association SIDRA.

publié le 18/03/2015

haut de la page