"Aimer les autres et s’aimer soi-même" [ar]

PNG

1/ Comment s’est passé votre séjour en Algérie en février et qu’est-ce qui vous avait conduit à revenir, plusieurs années après la réalisation de votre magnifique ouvrage sur l’Algérie vue du ciel ?

J’ai été soufflé par la beauté de l’Algérie. Je trouvais intéressant de valoriser ce pays qui a des paysages incroyables, et de le faire découvrir aux gens.

Ce séjour dans le sud s’est passé de manière formidable. L’armée algérienne a mis à notre disposition des hélicoptères pour que nous puissions réaliser nos images. Les personnes que nous avons rencontrées ont été très chaleureuses. Beaucoup savaient qui j’étais et connaissaient mes livres.

2/ Quels sont les paysages ou les images qui vous ont personnellement le plus ému depuis votre découverte de ce pays ?

Tout m’intéresse en Algérie. C’est un pays sublime, dont on entend tellement parler ! Tamanrasset et Lassekrem, où je me suis rendu cette fois-ci, font partie des plus beaux endroits du monde. J’avais oublié combien c’était beau !

3/ Vous œuvrez de longue date en faveur d’une prise de conscience écologique planétaire. Quel message auriez-vous à transmettre aux jeunes Algériens ?

Mon message aujourd’hui est plus humaniste qu’écologiste. Parfois, dans notre monde basé sur le commerce et l’échange, l’écologie a du mal à passer.

L’écologie doit passer par l’amour : aimer la nature, les oiseaux, mais aussi aimer les autres et s’aimer soi-même. L’écologie ne doit pas prendre les allures d’un combat : elle doit être portée par un discours joyeux, amoureux, respectueux.

publié le 12/03/2015

haut de la page