Agir pour la paix des mémoires [ar]

Visite de Jean-Marc Todeschini en Algérie

Agir pour la paix des mémoires

PNG

Appréhender notre mémoire commune de manière apaisée et lucide, en vue de mieux nous tourner ensemble vers l’avenir ». C’est ainsi que le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants et à la Mémoire Jean-Marc Todeschini a décrit l’objectif de sa visite en Algérie les 19 et 20 avril derniers.

Un geste historique

Le Président de la République avait en décembre 2012, devant les deux chambres du Parlement algérien, reconnu solennellement les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata.

Après la parole, le geste. Pour la première fois, un membre du gouvernement s’est rendu à Sétif et y a déposé une gerbe devant la stèle de Saal Bouzid, première victime du 8 mai 1945. Cet hommage de Jean-Marc Todeschini a été rendu aux côtés du ministre des Moudjahidine Tayeb Zitouni, la veille d’une rencontre avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal et avec le président du Conseil de la Nation Abdelkader Bensalah.

« Aucune mémoire n’est oubliée »

Cette visite avait aussi pour but de commémorer les autres pages de l’histoire partagée. C’est pourquoi le secrétaire d’Etat a tenu à se rendre également au cimetière marin de Mers-El Kebir et à la nécropole militaire du Petit-Lac à Oran.

L’admiration et le respect de la France à l’égard des Algériens ayant combattu aux côtés des forces alliées pour libérer l’Europe de la barbarie nazie méritait un hommage particulier. C’est dans cet esprit que Jean-Marc Todeschini a remis, lors d’une cérémonie empreinte d’émotion organisée à la Résidence de France, les insignes de la Légion d’Honneur à cinq anciens combattants algériens.

Un moment d’autant plus fort que les faits d’armes des vétérans ont été présentés par un groupe d’élèves du Lycée international Alexandre Dumas qui vient de réaliser un magnifique ouvrage sur « l’Algérie dans la Grande Guerre ».

Une manière de souligner, comme l’a fait le secrétaire d’Etat, qu’« aucune mémoire n’est oubliée ».

publié le 12/07/2015

haut de la page