Accord sur les transports routiers et le transit [ar]

Le ministre des affaires étrangères a présenté un projet de loi autorisant l’approbation de l’accord entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire relatif aux transports routiers internationaux et au transit des voyageurs et des marchandises.

L’objet de cet accord, signé le 27 janvier 2004, est de favoriser le développement des trafics routiers de voyageurs et de marchandises entre les deux Etats signataires dans un contexte économique particulièrement favorable.

L’accord définit un régime commun pour l’autorisation des différents services de voyageurs ou des différentes catégories de transports de marchandises. Pour le reste, et notamment dans le domaine de la police et de la sécurité routière, c’est le droit national qui continue à s’appliquer./.

publié le 25/03/2014

haut de la page