Accord sur l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique [ar]

Cet accord a deux objectifs : d’une part, développer une synergie entre les agences spatiales des deux Etats afin d’élaborer et mettre en œuvre un programme de coopération et, d’autre part, encourager les coopérations industrielles et commerciales entre les entreprises des deux Etats dans ce domaine.

La coopération entre les deux pays est ancienne et traditionnelle. En matière spatiale, elle a été formalisée par un mémorandum d’entente, signé à Paris le 15 novembre 2004 par M. OUSSEDIK et M. d’ESCATHA, respectivement Directeur Général de l’ASAL, l’Agence spatiale algérienne, et Président du CNES, qui a permis d’explorer des pistes de travail commun dans le domaine spatial.

Avec l’accord-cadre du 1er février 2006, l’utilisation pacifique de l’espace extra-atmosphérique et de la promotion des technologies spatiales à des fins pacifiques devient le moteur de la coopération entre les deux agences.

Un Comité mixte, composé à parts égales de représentants des Ministères et des organismes intéressés, l’ASAL et le CNES, définira les grandes orientations de la coopération et en suivra la mise en œuvre.

Cet accord s’inscrit dans la ferme détermination de l’ASAL à développer rapidement un programme spatial opérationnel et ses applications et dans la volonté forte du CNES de maintenir sa capacité à rester moteur de l’Europe spatiale grâce notamment à une stratégie de coopération internationale renforcée.

JPEG

publié le 25/03/2014

haut de la page